13 décembre 2017 FIL ROUGE

Peut-on compter sur la technologie pour traiter et recycler les déchets textiles?

L’augmentation des déchets textiles conduira bientôt à une situation d’urgence. La technologie parviendra-t-elle à traiter et recycler les déchets textiles?

Une demande de conseils auprès d’experts

Le magazine de mode Marie-Claire du mois d’août 2017 est consacré au développement durable car il devient urgent de traiter et recycler les déchets textiles. Pour la rédaction de ce numéro, le Magazine Marie-Claire s’est adressé à des experts du développement durable.

Des experts reconnus

La responsable du département du développement durable de l’entreprise Amazone a été sollicitée. Le Doyen de la Parson School of Fashion de New-York avait aussi été convié pour participer à ce numéro. La fondatrice de Fashion Tech Lab, Miroslava Duma, avait encore été invitée comme rédactrice en chef pour ce numéro. Fashion Tech Lab est essentiellement un incubateur d’entreprises mais aussi un laboratoire expérimental qui travaille sur les technologies innovantes.

Une confiance naïve dans les moyens technologiques

Le message qui est transmis aux lecteurs de ce numéro consiste à prétendre que la technologie est une solution miracle. C’est-à-dire que la technologie seule serait capable de recycler et d’éliminer la totalité des déchets textiles rejetés par l’industrie de la mode.

La déresponsabilisation du consommateur

Ce qui revient à dire que l’implication active du consommateur pour la durabilité est inutile. Le consommateur n’a pas besoin de remettre en question son mode de vie pour l’améliorer. Autant dire que l’on peut légitimement persévérer dans les mauvaises habitudes de la surconsommation. La surconsommation serait alors sans danger pour l’homme et son environnement. En effet, la technologie aurait le pouvoir de saper les effets négatifs de cette surconsommation.

Une capacité insuffisante pour retraiter et recycler les déchets textiles entièrement

Il est vrai que la technologie possède une certaine capacité à retraiter et recycler les déchets textiles. Cependant, on sait très bien que la technologie ne peut pas traiter et recycler les déchets textiles à 100%. D’autant plus que l’augmentation du volume des déchets textiles est considérable. Les campagnes d’incitation au recyclage mises en place par H&M du type Don’t let fashion go to waste ne suffiront pas pour résoudre le problème posé par les déchets textiles. Ces campagnes sont néanmoins utiles mais pas assez efficaces.

L’exemple d’H&M

La marque H&M rejette 500 tonnes de déchets textiles tous les jours en moyenne. La capacité de recyclage de cette marque est insuffisante car elle recycle seulement 500 tonnes en 6 ans. La quantité de déchets que peut recycler cette marque parait donc résiduelle par comparaison à la quantité de déchets qu’elle produit.

Conclusion

Le volume extrêmement important de vêtements produits, la mauvaise qualité de beaucoup de vêtements et la texture non recyclable de certains tissus posent de grands problèmes aux procédés de recyclage. On ne peut donc raisonnablement pas compter sur la seule technologie pour traiter et recycler les déchets textiles en totalité. La responsabilisation du consommateur pour la prise d’habitudes conformes à la durabilité s’avère donc indispensable. C’est essentiellement au moyen de ce changement du mode de vie que l’on pourra résoudre les problèmes posés par l’excès de déchets textiles.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :