1 septembre 2017 FIL ROUGE

Quelques exemples d’innovation dans la production de textiles naturels

A l’heure actuelle où l’industrie textile de masse incite à la méfiance à cause de l’utilisation dans ses chaînes de production de produits chimiques polluants pour l’environnement et nocifs pour la santé, les textiles naturels ne cessent d’attirer l’attention des consommateurs en recherche d’une alternative au prêt-à-porter conventionnel.

Il est en effet possible de nos jours d’adopter un mode de consommation écologique, durable et donc éthique et vegan, c’est-à-dire qui inclut uniquement des éléments végétaux à l’exclusion de tout type d’élément d’origine animale.

Il existe un certain nombre de fibres textiles dont la nature peut surprendre dans la mesure où leur culture et leur diffusion commerciale est pour l’instant assez limitée.

  1. La fibre de Lyocell
    Textile : fibre de Lyocell
    La fibre de Lyocell est produite en Australie à partir de la pulpe de plusieurs bois en général tels que l’eucalyptus qui est le plus utilisé pour la conception de cette fibre ainsi que le bambou et certains feuillus. L’extraction de la fibre de Lyocell est reconnue comme inoffensive pour la santé.On utilise pour le concassage et la dissolution de cette fibre du monohydrate de n-oxyde et du n-méthylmorpholine dont le mélange constitue un solvant non toxique.On dit que le contact avec cette fibre est très agréable car elle est extrêmement douce tout en étant très résistante. Elle possèderait même des propriétés bactéricides et elle serait de plus biodégradable.
  2. La fibre de lotus
    Textile : fibre de lotus
    Cette fibre provient du Lac Inlé qui se situe en Birmanie. Les alentours du Lac Inlé sont aujourd’hui les derniers endroits où l’on a conservé la tradition de la filature de la fibre de lotus. Comme la culture de cette fibre est devenue exceptionnelle, elle a acquis le statut d’un produit exclusif ainsi que le statut d’un produit de luxe. La grande douceur de cette fibre est comparable à celle du lin.
  3. La fibre de coco
    Textile : fibre de coco
    La fibre de coco provient de la coque des noix de coco après qu’on en a retiré la pulpe. La fibre de coco est rarement utilisée seule, cette fibre est souvent mélangée à la fibre de coton.
    La fibre de coco est légère et elle absorbe les odeurs. Tout comme la fibre de Lyocell, elle est de plus antibactérienne et biodégradable.
  4. La fibre de soja
    Textile : fibre de soja
    La fibre de soja provient de la protéine de la graine de soja. Cette fibre est soyeuse et très douce. Elle trouve de nombreux débouchés dans la literie de luxe.
  5. La fibre SeaCell
    Textile : fibre SeaCell
    Cette fibre est conçue à partir de cellulose et d’algue, comme son nom l’indique. Cette fibre est douce, infroissable et elle absorbe l’humidité.Le contact avec cette fibre est tout à fait favorable à la santé car les algues dont elle provient en partie possèdent des caractéristiques médicinales puisqu’elles diffusent de la vitamine E avec des sels minéraux et qu’elles peuvent même aider à cicatriser les plaies et à diminuer les inflammations.
  6. La fibre de maïs
    Textile : fibre de maïs
    Deux types de fibre sont issues du maïs, la fibre Biofront et la fibre Ingeo.
    La fibre Biofront est dérivée à partir de l’amidon de maïs. Elle possède comme caractéristique intéressante d’être recyclable et elle n’émet pas de gaz carbonique. La fibre Ingeo provient du maïs fermenté. Elle absorbe l’humidité, elle se tâche difficilement, elle est biodégradable et elle repousse les acariens.
  7. La fibre de feuilles d’ananas
    Textile : fibre de feuilles d’ananas
    Cette fibre a reçu en 2016 le prix de l’Innovation Matérielle. Elle provient des Philippine et elle est utilisée depuis longtemps par les façonniers dans l’artisanat du vêtement traditionnel. La fibre Pinatex qui figure parmi les matières textiles nouvelles provient de la feuille d’ananas.
    La fibre de feuilles d’ananas est résistante car elle supporte les teintures, les impressions à l’encre ainsi que d’autres types de traitements.
  8. La fibre de lait
    textile : fibre de lait
    La fibre de lait provient du lait déshydraté et écrémé. On produit cette fibre en transformant la protéine du lait (caséine) sous l’effet d’une forte chaleur. Cette fibre posséderait la douceur de la soie mais elle aurait de plus l’avantage de repousser les bactéries et d’être plus résistante que la soie. Le tissu constitué avec cette fibre est utilisé dans la confection des vêtements.

 


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :