1 septembre 2017 FIL ROUGE

Boutique vegan : la première ouvrira bientôt à Paris

Crédit : Jacob Khrist

Deux sœurs jumelles, Judith et Maud, créent à Paris la première boutique vegan en janvier 2018. Cette boutique vegan portera le nom de « Manifeste 011 ». Pour réaliser cette création, Judith et Maud ont bénéficié de prêts participatifs. Manifeste011 s’inscrit totalement dans l’exigence des valeurs du bio, de l’écologique et du développement durable dont l’un des premiers soucis est d’éviter les produits dont la fabrication implique la mort des animaux ainsi que le travail des enfants.

Un basculement total vers le vegan

Sensibilisées très tôt aux problématiques écologiques du développement durable ainsi qu’à l’alimentation bio et végétarienne, Judith et Maud ont décidé de donner plus de cohérence à leur existence en harmonisant leur activité professionnelle et leur aspiration en faveur de la dimension du bio en général. Il faut dire que, éprouvant d’une part une aspiration grandissante pour le bio au point d’adopter après coup une alimentation végétalienne et travaillant d’autre part l’une comme attachée de presse dans l’industrie de la musique et l’autre comme commerciale, Judith et Maud ressentaient une forte dicotomie dans leurs vies à cause de ces deux aspects incompatibles qui les tiraillaient dans deux directions opposées.

Les deux jumelles affirment qu’elles ont décidé de s’engager professionnellement dans le vegan après avoir suivi un documentaire révulsant réalisé par Andrew Morgan intitulé « The True Cost » dont l’objet était de révéler des vérités douloureuses au sujet de certaines méthodes employées par l’industrie textile, en expliquant notamment comment certaines entreprises multinationales n’hésitent pas à bafouer les droits humains les plus élémentaires pour augmenter leurs profits.

Une modification complète du type de consommation

Judith et Maud soutiennent qu’adopter une attitude vegan consiste à modifier entièrement son type de consommation. Il ne s’agit donc pas seulement d’adopter une alimentation végétalienne mais il s’agit aussi d’adopter le port de vêtements vegan qui respectent les principes de la mode responsables. Ce concept de mode responsable qui ne bénéficie d’aucune notoriété en France, connaît en revanche un bel essor dans des pays comme l’Allemagne ou la Hollande par exemple. Il n’y a aucune boutique vegan en France qui plus est une boutique vegan qui s’inscrirait dans une perspective 100% responsable, d’autant plus que les vêtements vegan ont une mauvaise image en France.

Il faut briser la mauvaise image du bio

La mode responsable ou mode bio ou encore mode vegan est perçue à travers de nombreux préjugés souvent très contrastés d’ailleurs, allant d’une mode vestimentaire s’adressant à des hippies qui vivraient en pleine nature jusqu’à une élite fortunée et réactionnaire.

Judith et Maud cherchent à briser ces préjugés en promouvant une image de la mode responsable qui serait plus véridique, authentique et avenante afin d’attirer tout type de clientèle.

Judith et Maud ont prévu de proposer un large éventail de vêtements dans leur boutique, allant des collections haut de gamme conçues par des designers de renom jusqu’à des collections plus élémentaires. Pour Maud, la démarche commerciale de la boutique doit s’orienter vers les tendances de la mode, vers le fashion.

Judith et Maud constitueront les stocks de leur boutique Manifeste011 en s’approvisionnant auprès de fournisseurs tels que des marques responsables comme par exemple Do You Green, Veja, Magnetik, Bleu de Paname, Hopaal et April77. Les deux jumelles réfléchissent aussi pour développer des liens avec des marques qui ne sont pas tout à fait des marques vegan mais qui envisagent de créer des collections vegan comme Doc Martens par exemple.

Une implication totale, individuelle et collective

Pour Judith et Maud, la notion de bio comporte des limites et ne recouvre pas complètement celle de vegan qui est plus large. On peut considérer le bio comme une étape initiale vers le vegan. La génération actuelle est beaucoup plus sensible aux problèmes écologiques dans leur globalité puisque ces problèmes s’accumulent, s’accroissent et se confirment au fil du temps. La génération actuelle reçoit d’un seul coup brutalement toute cette accumulation composée de la pollution de l’eau, de la pollution de l’air, des perturbations climatiques, de la diminution des ressources naturelles, etc… La lourdeur de la situation écologique conduit et pousse la génération actuelle à une prise de conscience écologique globale qui lui permet de modifier ses habitudes avec plus de facilité.

Crédit : Léonard Méchineau, Wanda Nylon, Luz, Wylde et By Blanch.

Nécessité de la transparence

Il est vrai cependant que l’on ne peut pas forcément modifier toutes nos habitudes instantanément et c’est pourquoi l’essentiel demeure l’intention et la bonne volonté. La transparence permet de témoigner de cette bonne volonté.

Il est clair que même dans le mode de vie vegan la perfection n’existe pas et qu’une marque de vêtements qui fournit des efforts réels pour le développement durable n’est jamais irréprochable. En observant attentivement les procédés de production de cette marque, on découvrira toujours qu’un produit qui détériore l’environnement a plus ou moins été utilisé.

Le plus important est donc l’honnêteté avec ses partenaires, avec ses clients et avec soi-même. Il faut montrer ouvertement les méthodes de production qui sont utilisées même si elles sont encore contestables sur certain point car cela n’aura pas pour conséquence une stigmatisation systématique dans la mesure où un effort réel d’amélioration a été aussi constaté.

Une marque de vêtements qui est sincèrement motivée pour inscrire son fonctionnement dans le développement durable accepte volontiers de montrer les aspects concrets de ses engagements et sa progression dans cette voie à l’opinion publique. Si cette marque est de bonne foi dans sa démarche vers la durabilité elle ne redoutera pas la transparence, au contraire, cette transparence montrera sa bonne foi et de ses progrès.

Boutique vegan, une démarche entièrement responsable

Judith et Maud considèrent que l’on ne peut pas soutenir et promouvoir des principes et des idéaux uniquement pour soi-même, uniquement pour conforter notre intérêt personnel et en négligeant l’intérêt collectif. Si quelque chose est globalement bon, il faut aussi que cela s’applique à tous.

De plus, il fout que l’engagement soit cohérent et donc entier. Lorsque l’on prétend à une prise de conscience écologique, on ne peut pas distribuer des sacs en plastique à ses clients. C’est pour cela que les deux jumelles offriront à leurs clients des sacs composables. Les ampoules prévues pour l’éclairage de la boutique consommeront peu d’électricité. Le local dans lequel s’établira la boutique a été supervisé par Quetzal Studio qui est un groupement d’architectes et par le groupe CCC qui est un studio de création afin d’être tout à fait conforme aux normes écologique.

Après l’ouverture de leur boutique Manifeste011 en janvier 2018, Judith et Maud préparent la mise en place d’un site Internet de vente de vêtements en ligne. Ce site sera créé grâce à un financement participatif.

Sacs vegans

Crédit : Léonard Méchineau, Wanda Nylon, Fantôme, Magnethik, Karmyliège.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :