fbpx

Vêtements usés : que deviennent ils une fois récupérés ?

30 octobre 2017
30 octobre 2017 FIL ROUGE

Vêtements usés : que deviennent ils une fois récupérés ?

Les vêtements usés qui sont récupérés dans les collectes connaissent un parcours différent selon leur niveau d’usure

Si le niveau d’usure des vêtements usés est assez faible, ces vêtements seront conduits vers des organismes de bienfaisance ou bien vers des dépôts pour être redistribués à des personnes qui sont dans le besoin. Ces vêtements usés peuvent aussi être transférés vers des magasins caritatifs souvent tenus par des associations où ils seront revendus à bas prix.

Si le niveau d’usure des vêtements est trop élevé et que les vêtements sont déchirés et invendables, ils sont la plupart de temps envoyés dans le nord de l’Inde à Panipat où ils seront insérés dans le circuit international de l’occasion.

Les vêtements arrivent en Inde par voie maritime au port de Kandla et sont ensuite transportés à Panipat par camions.

Plusieurs milliards de vêtements circulent ainsi dans le commerce international de l’occasion. Ces vêtements proviennent en général des pays occidentaux.

L’Inde serait le principal importateur de vêtements usés dans le monde, devançant même le Pakistan et la Russie.

Les effets de cette importation sur les producteurs locaux

Cette importation massive de vêtements pourrait affecter et diminuer l’activité des producteurs locaux de textile indien, c’est pourquoi le gouvernement indien a décidé d’imposer une limitation à cette importation. Les importateurs de vêtements doivent obtenir une licence de la part du gouvernement pour être autorisés à entreprendre leur activité.

Parmi les contraintes imposées par cette licence, figure l’interdiction de vendre ces vêtements importés en Inde. Pour être vendus, ces vêtements devront donc être exportés. Ils seront exportés pour la plupart en Afrique.

Cette mesure de protection de l’industrie et de l’économie indienne du textile est d’autant plus importante que ce secteur connaît déjà une forte concurrence à cause de la fabrication manuelle à faible coût de nouvelles fibres comme les fibres polyester et de leur mise sur le marché du textile.

Selon Mr Pawan Garg qui est le président de l’association des entreprises textiles en Inde, l’industrie et l’économie du textile en Inde serait déjà affaibli. Il rappelle qu’il y a actuellement à Panipat moins de 100 unités de production alors qu’il y en avait auparavant plus de 400 unités. Les choses n’iraient pas non plus en s’arrangeant puisque chaque jour une unité supplémentaire ferme ou bien elle restreint sa production.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :