fbpx

Les médias de la mode et le développement durable

12 décembre 2017
12 décembre 2017 FIL ROUGE

Les médias de la mode et le développement durable

Les médias de la mode devraient s’impliquer plus souvent et plus profondément sur les sujets liés au développement durable.

Une initiative qui mérite des encouragements

La version américaine du magazine de mode français Marie Claire a consacré récemment l’un de ses numéros au développement durable exclusivement. C’est la première fois que ce magazine dédie l’un de ses numéros au sujet du développement durable. Ce n’est pas si souvent que l’industrie de la mode s’interroge au sujet des effets de son activité sur l’environnement. Cet évènement assez rare et particulier mérite donc d’être souligné et diffusé.

Des problématiques insuffisamment évoquées

En général, lorsque les problèmes environnementaux, sociétaux et humains liés à l’industrie de la mode sont relayés par les grands médias, ils n’attirent que ponctuellement l’attention du public.
Pourtant, les questions relatives au développement durable et au changement climatique sont des questions récurrentes pour l’industrie de la mode. A quoi s’ajoutent aussi les problématiques des conditions de vie des ouvriers dans les usines textiles. Dans certains pays en développement, ces conditions de vie sont tout à fait inacceptables. Sans oublier encore les accidents gravissimes qui surviennent dans les ateliers textiles. On se souviendra par exemple de l’accident du rama Plaza au Bengladesh en 2013. Cet accident avait coûté la vie à 1110 personnes.

Une implication accrue des médias de la mode serait souhaitable

Lorsque les magazines de mode publient sur ces sujets, les lecteurs sont parfois horrifiés. Cependant, les émotions provoquées par ces sujets ne demeurent que provisoires la plupart du temps.
Il est donc important que la presse grand public du secteur de la mode publie régulièrement sur de tels sujets. A ce titre, le numéro du magazine Marie Claire d’août 2017 est une excellente initiative de la part des éditeurs. D’autant plus qu’en général les médias de la mode préfèrent garder leurs distances avec de tels sujets. Cette presse préfère évoquer les aspects alléchants et superficiels de la mode. Elle évoque surtout les tendances de la mode, les créateurs, les grandes marques et les célébrités. Il va de soi que cette presse évoque en priorité les annonceurs qui la rétribuent.

Le rôle actif des médias de la mode

Cela dit, ce sont les sujets environnementaux, sociétaux et humains qui sont réellement prioritaires. Si les médias de la mode pouvaient insister davantage sur ces sujets, le public y deviendrait plus sensible. Le public pourrait alors exercer la pression nécessaire sur l’industrie de la mode et la pousser vers des mutations positives.
Rappelons que la raréfaction des ressources et le changement climatique constituent des préoccupations majeures dans le monde actuellement.
C’est pourquoi l’industrie de la mode doit impérativement prendre en considération le développement durable.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :