fbpx
22 janvier 2018 rudymillian65

Le soutien financier des mécènes privés aux jeunes créateurs

Le soutien financier des mécènes privés permet aux jeunes créateurs de mode de pouvoir réaliser des projets novateurs.

Ces mécènes privés qui octroient un soutien financier

Ce sont les mécènes privés qui pourvoient le plus souvent aux besoins de financement des jeunes créateurs de mode. C’est le cas notamment de Chanel et de LVMH qui ont subventionné des jeunes marques parisiennes.  Il est vrai que les pouvoirs publics proposent aussi un soutien financier aux jeunes créateurs de mode. Cependant, les pouvoirs publics ne mettent pas en œuvre systématiquement un niveau d’engagement suffisant au profit des jeunes créateurs. Parfois même, les pouvoirs publics font preuve d’une certaine frilosité à l’égard de ces créateurs. A contrario, des mécènes privés tels que Chanel et LVMH font preuve d’une énergie accrue.

Ces mécènes n’hésitent pas à subventionner des concours de mode pour permettre aux jeunes créateurs de montrer leurs collections. En effet, Chanel et l’Association Nationale pour le Développement des Arts de la Mode s’étaient associés en novembre 2014. Rappelons que le but de cette association consistait à lancer le Prix de Accessoires de Mode (ANDAM). Les candidats qui pouvaient concourir à ce prix devaient avoir un âge inférieur à 40 ans. Par ailleurs, le chiffre d’affaire de leur entreprise devait être inférieur à 1 million d’euros. Ce sera en septembre que le premier prix de ce lauréat sera annoncé. Il recevra 300 000 euros et le parrainage de  Nadja Swarovski lui sera proposé.

Le succès de l’ANDAM

Un développement important de l’ANDAM a été constaté ces dernières années. Son engagement auprès des jeunes créateurs s’est concrétisé par son adhésion à de nombreux partenaires. Notamment des partenaires institutionnels notoires tels que le Comité de Développement et de Promotion de l’Habillement (DEFI). Il y a aussi des mécènes privés comme Chanel et le groupe OTB qui sont partenaires. On se souviendra de plus que ce groupe possède Viktor & Rolf, Marni, Maison Margiela et Diesel). Il y a encore LVMH et Saint Laurent.

L’ANDAM a lancé un grand prix en 2011. Ce prix permet d’obtenir une dotation alléchante comme soutien financier. Cette datation avait été fixée au départ à 200 000 euros et a été augmentée par la suite à 250 000 euros. Les bénéficiaires du prix obtiendront aussi deux années d’aide pour le développement de leur entreprise. On leur attribuera encore une boutique en ligne provisoire. Cette boutique sera hébergée sur le site The Corner. Il s’agit d’un site d’e-commerce. Ce site appartient au groupe Yoox.

C’est Alexandre Matthiussi, le directeur de la marque Ami qui a obtenu le prix de l’ANDAM en 2013. Cette entreprise possède actuellement 167 boutiques. Sa production a doublé en 2014 pour produire 100 000 vêtements cette année-là.  L’ANDAM avait déjà créé un prix en 2011. Il s’agissait du prix première collection. Ce prix avait récompensé la marque parisienne Coperni en 2014. Ce prix aussi a augmenté sa dotation car celle-ci est passée de 60 000 euros à 90 000 euros actuellement.

Le prix LVMH

La marque LVMH qui est le leader mondial du luxe a elle-même lance son propre prix en 2014. Ce prix est devenu très médiatisé. Ce prix est très courtisé car il octroie 300 000 euros de soutien financier au gagnant. Il accorde aussi une aide pour le développement de son entreprise. Cette aide se déroule sous la tutelle de LVMH.

A cette récompense s’ajoute encore le prix spécial du jury. Ce prix représente quand même un montant de 150 000 euros pour le gagnant. A cela s’ajoute là encore une aide pour le développement de l’entreprise. Et il faut noter toutefois que ce prix ne s’adresse pas uniquement aux jeunes talents français. C’est pourquoi pour l’instant les lauréats sont des lauréats londoniens. Il s’agit de Marques Almeida et de Thomas Tait. Mais en 2015, c’est un lauréat français qui a été choisi pour le prix spécial du jury. Il s’agissait de la marque parisienne Jacquemus.