fbpx
17 janvier 2018 rudymillian65

La métallisation du textile est un procédé en plein essor pourvu de nombreuses perspectives

La métallisation du textile intéresse les centres de recherches. Le textile métallisé est enrichi de propriétés nouvelles permettant des applications variées.

Un intérêt qui conduit à des investissements

L’Institut Français du Textile et de l’Habillement éprouve un grand intérêt pour la métallisation du textile. il est vrai que la métallisation du textile devient un thème récurrent dans les projets de recherche et développement. L’Institut Français du Textile et de l’Habillement s’est approprié un système de métallisation très performant. Ce système, qui a été installé sur l’un des plateaux technique de l’Institut, est une machine à métallisation PVD basse pression.

La métallisation du textile, un procédé de haute technologie

Le processus de métallisation du textile se déroule sous vide relatif, à l’intérieur de la machine. Ce vide est relatif car l’air atmosphérique a seulement été raréfié dans cette partie de la machine. On dépose une plaque de métal dans cette zone à vide relatif de la machine. On charge la plaque de métal en électricité jusqu’à ce que cette charge diffère de la charge électrique ambiante au-delà d’un certain seuil. Sous l’effet de la différence de potentiel électrique, l’air atmosphérique raréfié se transforme en plasma.

Quelques précisions supplémentaires

Le plasma est un état instable. Les particules de l’air atmosphérique sont altérées lorsque l’air est dans cet état de plasma. Afin de récupérer leur état initial qui est un état stable, les particules d’air seront attirées par la plaque de métal. Ceci parce que la plaque de métal possède les éléments qui font maintenant défaut aux particules d’air altérées. Les particules d’air vont alors se précipiter sur la plaque de métal. Durant cette collision, des particules métalliques de la plaque de métal seront arrachées. Ces particules de métal se condenseront alors sur le substrat textile. C’est ainsi que le textile deviendra un textile métallisé.

Un procédé d’une grande finesse

Ce processus de pulvérisation cathodique magnétron permet le dépôt d’une couche métallique extrêmement mince sur une surface souple. Cette surface pourrait être du papier, du film polymère, etc… ou encore du textile, comme c’est le cas ici. Cette couche de métal est très fine, elle est de l’ordre de grandeur du micron, voire du nanomètre.

Un procédé très écologique

La pulvérisation cathodique magnétron est un procédé tout à fait écologique. En effet, ce procédé n’utilise pas d’eau dans ces réactions chimiques. De la sorte, il ne pollue pas l’eau. L’eau qui est utilisée permet seulement de refroidir le système, elle n’est en contact avec aucun agent chimique. L’eau reste donc propre après cette utilisation.
Il n’y a pas non plus de traitement thermique qui pourrait dégager du gaz polluant dans l’atmosphère. Peu de produits chimiques sont utilisés dans cette opération.

Un procédé sous contrôle

Les propriétés des couches métalliques déposées sur le textile sont complètement contrôlées. La composition, l’homogénéité, l’épaisseur et la nature des couches métalliques sont aussi tout à fait contrôlées de manière précise. Les propriétés intrinsèques du textile telles que la respirabilité, la souplesse et la douceur ne sont pas altérées.

Des propriétés nombreuses et variées

Quant aux propriétés recherchées dans la métallisation du textile, elles sont nombreuses et variées. Le développement de ces propriétés dépend aussi de la nature du textile envisagé. Ces propriétés vont de l’anti corrosion, en passant par l’anti abrasion, l’anti statique, la conductivité, la protection contre les UV et contre le magnétisme, le confort thermique, la bio compatibilité, l’élimination des bactéries jusqu’à la brillance et la décoration.

Une recherche coordonnée par des projets

L’Institut Français du textile et de l’Habillement utilise ce système de métallisation du textile en lien avec deux projets de recherche et développement.
Le premier projet est coordonné par l’Institut des Sciences des Matériaux de Mulhouse. Ce projet dénommé MeTex est un projet qui vise à la fabrication de revêtements métalliques. Il s’agit d’élaborer des revêtements métalliques qui conservent leurs propriétés de conduction de l’électricité et de réfléchissement de la lumière lorsqu’ils sont insérés dans des textiles.
Le second projet est lancé par l’Institut Carnot MiCa. Ce projet est intitulé METAL2PRO. Il de déroule en collaboration avec IS2M.

Des applications commerciales

La technologie de pulvérisation cathodique magnétron est exploitée commercialement par l’entreprise anglaise Farotex Limited. Au moyen de ce procédé de métallisation textile, cette société produit des revêtements textiles très résistants, fonctionnels et homogènes.
Cette société propose à ses clients de la soie métallisée avec de l’aluminium ou bien avec du nitrure de tritium. Elle propose aussi du polyester métallisé avec du nitrure de tritium ou avec du dioxyde de titane. La société Farotex Limited propose encore depuis le mois de juillet toute une gamme de textiles et de cuirs dorés à 24 carats.
Cette gamme de textiles ou de cuirs sont nettoyables à sec ou bien lavables. Ces produits peuvent être utilisés pour la confection des vêtements ou bien dans le cadre de l’ameublement. Ils peuvent même être utilisés pour une décoration luxueuse de l’intérieur de l’habitat.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :