fbpx

La laine pourrait-elle bientôt dominer le marché du textile ?

15 novembre 2017
15 novembre 2017 FIL ROUGE

La laine pourrait-elle bientôt dominer le marché du textile ?

Le transfert du marché de la laine vers les marchés de niche et de qualité pourrait s’avérer une opportunité pour les autres fibres nobles et pour les entreprises de tous les pays du monde qui les commercialisent, comme l’a mentionné Peter Ackroyd, le président du congrès IWTO (International Wool Textile Organisation) lors de ce même congrès qui s’est tenu du 3 au 5 mai 2017 au Royaume-Uni.

L’avantage de la globalisation pour le marché de la laine

La globalisation offre aux producteurs de produits semi-finis tels que les fils et les tissus une grande opportunité dans le mesure où la plupart des consommateurs du monde entier pourraient enfin constater la qualité de ces produits, leur performance et leur origine durable si bien que cela pourrait aussi les inciter à préférer ces produits malgré un prix souvent plus élevé, comme l’a affirmé Peter Ackroyd dans ses remarques préliminaires lors du congrès.

Actuellement, une bonne quarantaine de fabricants de laine prospèrent au Royaume-Uni, allant du spécialiste en costumes et en tailleurs jusqu’à certains façonniers qui utilisent des techniques très avancées pour la coloration des textiles.

Il y eut ensuite d’autres interventions pendant ce congrès IWTO exprimant l’approbation aux propos de Peter Ackroyd, affirmant que « Les achats en masse et la surconsommation de vêtements n’en ont plus pour longtemps » ou encore que « La mode expresse n’est qu’une folie de la modernité », comme le soutient Robert Johnson qui est le directeur de GQ Fashion et qui a créé « the style shrink » (la mode des vêtements sérés).

L’anticipation d’une préférence pour la laine

La communication sur la durabilité de la laine transformera l’industrie du textile de fond en comble, selon les prédictions de Robert Johnson anticipant qu’aux alentours de 2020, la moitié des travailleurs dans le monde entier seront de milléniaux, c’est-à-dire des personnes nées au moment de l’essor des technologies digitales, tout à fait familiarisées avec celles-ci et les connaissant très bien au point d’en percevoir les inconvénients et pas seulement les avantages, qui auront subi le changement climatique de plein fouet comme une fatalité qu’il faut malgré tout endurer et qui seront donc amenés à regarder en arrière pour revenir à un mode de vie plus authentique et qui n’hésiteront pas à soutenir les marques durables en portant sur leurs vêtements avec fierté le logo de ces marques.

L’effondrement à terme de la mode express

Afin de donner à cette campagne en faveur de la laine toute son actualité, les délégations des marques de vêtements et d’autres entreprises textiles ont visionné la bande annonce d’un documentaire récent primé aux Awards intitulé « Le ralentissement de la mode expresse (Slowing Down Fast Fashion) » de la pop star Alex James qui est un réalisateur critique.

Dans ce documentaire, le réalisateur montre comment le niveau démesuré de l’exigence et de la diffusion de vêtements bon marché constitue  véritablement une menace à long terme pour l’environnement.

Dans ce documentaire qui a trouvé le soutien de la campagne en faveur de la laine, Alex James s’entretient avec des designers, avec des militants et avec des responsables d’enseignes du prêt-à-porter pour montrer qu’il existe une soif grandissante  pour le  changement en direction de la durabilité, de l’éthique et du bio dans la mesure où les consommateurs commencent à regarder et à juger les vêtements de la même manière que les produits de l’alimentation.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :