Des jeans français exportés vers le Canada

12 décembre 2017
Posted in Economie
12 décembre 2017 FIL ROUGE

Des jeans français exportés vers le Canada

Deux jeunes entrepreneurs français ont réussi à exporter leur production de jeans vers le Canada. Cette exportation de jeans français s’effectuera par voie d’eau au moyen d’un vieux bateau, un vieux gréement.
La cargaison était composée d’une centaine de jeans, de cirés et même de champagne. C’est une maison de négoce du nom de Port Franc située au Canada qui a sélectionné la production de ces deux jeunes entrepreneurs français de 23 et 25 ans qui résident à Pont-Audemer, dans l’Eure. Cette maison de négoce a donc donné sa préférence aux fabrications labélisées « Europe » et « Made in France » d’Olivier le Bas et d’Arthur Cochin.
Les jeans ont été conçus dans l’Atelier de la Venise Normande situé à Pont-Audemer. Ils ont cependant été fabriqués à Flers dans L’orne. Les cirés ont été confectionnés en Bretagne. Le départ du bateau était prévu le mardi 31 juillet au Port de La Rochelle, en Charente-Maritime.
La traversée de l’Océan Atlantique devrait se terminer vers la fin septembre. Il faudra donc compter deux mois pour atteindre les côtes du continent Nord-Américain.

Les raisons de cette sélection

Arthur Cochin explique que la maison de négoce Port Franc a sélectionné sa production de jeans pour trois raisons essentiellement :
– La première raison était que cette maison de négoce recherchait des jeans de qualité.
– La seconde raison était qu’elle recherchait de vêtements de fabrication française.
– Quant à la troisième raison, elle consistait dans le partage de valeurs communes sur l’écologie.
La maison de Négoce Port Franc et les Ateliers de la Venise Normande souhaitent réduire leur émission de gaz carbonique. C’est aussi pour cette raison que cette exportation se déroule au moyen d’un voilier. En effet, un violier est un bateau sans moteur et n’occasionne par conséquent aucune émission de gaz carbonique.
Arthur Cochin apporte quelques précisions sur la fabrication des jeans. L’assemblage des différentes pièces de tissu qui composent les jeans a été effectué chez Kiplay. Le Directeur de Kiplay, Marc Pradal, a apprécié le projet et a accepté de fabriquer les jeans.

Un projet soutenu par un financement participatif

Oliviers le Bas et Arthur Cochin ont bénéficié d’un financement participatif pour financer leur projet d’une création de jeans français. Il fallait obtenir 8000 euros pour financer la réalisation de 100 jeans. Ces 100 jeans représentaient pour les deux entrepreneurs une série limitée qui permettrait aussi de tester la viabilité du projet. Finalement, le financement participatif a été extrêmement porteur puisque il a apporté un montant de 25 000 euros.
Ce surplus de financement a permis aux deux entrepreneurs d’ouvrir rapidement une boutique en ligne. Le prix des premiers jeans est de 160 euros. Les jeans sont donc vendus en ligne mais sont aussi distribués dans les boutiques des grandes villes en France.

Une entreprise écologique en expansion

Le tissage de la matière textile utilisée pour la confection des jeans est effectué en Italie. Il s’agit d’une matière textile indigo brut sans aucun traitement d’aucune sorte. Le jean obtiendra son aspect vieillissant souvent apprécié par les usagers sous le seul effet naturel des lavages successifs.
Depuis la création des jeans, Olivier le Bas et Arthur Cochin ont élargi leur production. Ils proposent à leur clientèle des ceintures ainsi que de la petite maroquinerie. Cette nouvelle production est fabriquée dans leurs ateliers situés à Conches-en-Ouche et à Vaudreuil dans l’Eure.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :