L’Inde reconditionne les vêtements usés

30 octobre 2017
30 octobre 2017 FIL ROUGE

L’Inde reconditionne les vêtements usés

Lorsque le niveau d’usure des vêtements usés est trop élevé et que les vêtements sont déchirés et invendables, ils sont la plupart de temps envoyés dans le nord de l’Inde à Panipat où ils seront insérés dans le circuit international de l’occasion. Ils ne seront pas vendus sur le territoire indien lui-même afin de protéger l’industrie textile indienne déjà affaiblie par ailleurs.

Les vêtements usés arrivent en Inde par voie maritime au port de Kandla et sont ensuite transportés à Panipat par camions. Ces vêtements proviennent en général des pays occidentaux.

L’Inde serait le principal importateur de vêtements usés dans le monde, devançant même le Pakistan et la Russie.

Comment se déroule le reconditionnement des vêtements usés ?

Les vêtements usés sont entreposés dans des moulins de recyclage à Panipat. On trouve dans l’entreprise Shankar Woolen Mills d’énormes tas de bérets, de cardigans, de jupes et de veste et de tout le reste de la panoplie vestimentaire.

Un secteur séparé est réservé dans l’enceinte de Shankar Woolen Mills pour le stockage des vêtements très abimés et déchirés pour lesquels on ne trouverait en leur état aucun acheteur.

La phase de décomposition

Des ouvriers prennent ces vêtements et les jettent sur des grandes déchireuses pourvues de lames tranchantes qui les déchiquèteront en petits morceaux.

Les étiquettes, les boutons et les fermetures éclair sont retirés des vêtements.

Les morceaux de tissus qui proviennent de cette découpe seront ensuite classés par couleurs dominantes dans des fûts.

Ces lots de morceaux découpés et classés par couleurs seront conduits vers des déchireuses plus puissantes qui effectuent un découpage plus fin pour obtenir des petits bouts de tissus, résultats inaccessibles par voie manuelle, comme le rappelle Mr Ashwini Kumar qui est le chef de l’entreprise Shankar Woolen Mills.

C’est ici que se termine la phase de décomposition de ces vieux vêtements hors d’usage en fils avant de recomposer du neuf au moyen de ces fils.

La phase de recomposition

Après toutes ces étapes de découpe de broyage et de décomposition, on va s’acheminer vers le procès inverse, on va regrouper ces tissus finement broyés dans une première machine qui mélangera ainsi des tout petits bouts de différentes fibres telles que le coton, la soie, la laine, le polyester et d’autres fibres artificielles.

Ce sera dans une seconde machine que l’on pourra tourner ces tissus pour les effiler entièrement, le nouveau fil issu de ce défilage sera enroulé sur des bobines.

On peut créer une tonne et demie de fil à partir de trois tonnes de vieux tissus. Ce nouveau tissu est tout de même qualifié de « mauvais tissus » mais cela n’empêchera pas de tisser de nombreuses couvertures en l’utilisant.


Vous souhaitez lancer votre propre collection ?
Notre équipe sera ravie de vous accompagner !

Discutons de votre projet :

Lun-Ven : 9h00 → 17h00
Tél. : +33 (0)4 91 42 07 88

Ou demandez votre devis :